Références

Références
ASSAINISSEMENT DES EAUX USEES
EAU POTABLE
INONDATIONS ET EAUX PLUVIALES
RESSOURCES EN EAU ET MILIEUX AQUATIQUES
AMENAGEMENT DES TERRITOIRES
INFRASTRUCTURES ROUTIERES ET VOIRIES
SANTE, CADRE DE VIE ET GESTION DES DECHETS
ENERGIES ET TELECOMMUNICATIONS
DOSSIERS REGLEMENTAIRES
Réseaux et ouvrages de gestion des eaux pluviales
Risque inondation
Gouvernance
Etude 1D du risque inondation associé au ruissellement pluvial et détermination des mesures de protection
Dans le cadre de la révision de son Plan Local d’Urbanisme, la commune de Saint-Andiol a missionné CEREG pour une étude du risque inondation associé au ruissellement pluvial. Ce risque est bien réel puisque la commune a été fortement touchée par les inondations par ruissellement pluvial à l’automne 2010. Cet épisode pluvieux exceptionnel a généré de nombreux dommages et a justifié le besoin de mettre en place un schéma directeur d’aménagement hydraulique permettant de réduire le risque inondation sur la zone urbaine. 
Schéma directeur d’assainissement pluvial et étude du risque inondation associé au risque pluvial
La ville des Vans est située dans le bassin versant du Chassezac dont un des affluents, le Bourdaric, traverse le centre-ville d’Ouest en Est. La commune des Vans a subi des dommages significatifs suite à l’événement pluvieux du 22 au 23 Octobre 2013 mais également en Novembre 2014. La commune des Vans a confié la réalisation d’un schéma directeur d’assainissement pluvial et d’une étude du risque inondation par ruissellement à CEREG afin de cartographier ce risque pour différentes occurrences et proposer des aménagements permettant de réduire le risque sur les secteurs à enjeux.
Zonage pluvial de la ville d'AUBAGNE
Dans le cadre de la réalisation de son plan local d’urbanisme (PLU), la ville d’Aubagne a souhaité se doter d’un zonage pluvial. L’objectif du zonage est de doter la commune d’un outil réglementaire recensant : Les zones où des mesures doivent être prises pour limiter l'imperméabilisation des sols afin de ne pas aggraver les phénomènes de ruissellements à l’aval et/ou de ne pas mettre en péril les infrastructures communales existantes (réseaux, bassins de rétention, …), Les zones éventuelles où il serait nécessaire de prévoir des installations complémentaires pour assurer la collecte, le stockage éventuel, voire le traitement des eaux pluviales.
Schéma directeur de gestion des eaux pluviales et zonage pluvial
La commune de Saint Jean de Védas souhaitait se doter d’un schéma directeur de gestion des eaux pluviales (SDGEP) et d’un zonage pluvial. Les objectifs principaux de l’étude étaient : Traiter et limiter le risque inondation (pollution et débordements) Étudier les possibilités d’amélioration des dispositifs d’écoulement Préserver les milieux naturels (qualité des eaux de surface et souterraines) Garantir à la population la résolution des problèmes liés à l’évacuation des eaux pluviales
Schéma directeur de gestion des eaux pluviales et zonage pluvial
Dans le cadre de la réalisation de son plan local d’urbanisme (PLU), la commune de Saint-Ambroix souhaitait se doter d’un schéma directeur de gestion des eaux pluviales (SDGEP) et d’un zonage pluvial. L’objectif du schéma est de diagnostiquer les problèmes existants du réseau, d’apporter une solution technique permettant de résoudre ces derniers et enfin d’élaborer un zonage pluvial permettant de pérenniser le bon fonctionnement du réseau.
Schéma directeur d’assainissement pluviales et étude du risque inondation associé au ruissellement pluvial pour la commune de Cavaillon
Dans le cadre de la réalisation de son plan local d’urbanisme (PLU), la commune de Cavaillon souhaite se doter d’un schéma directeur d’assainissement pluvial et d’un zonage pluvial. L’objectif du schéma est de se doter d’un outil d’aide à la décision pour les prochaines années afin de gérer les problèmes pluviaux d’une manière globale et cohérente.
Schéma Directeur d'Assainissement et de Gestion des Eaux Pluviales
La Ville de Castelnaudary a confié à Cereg la réalisation de son Schéma Directeur d’Assainissement et de Gestion des Eaux Pluviales ayant pour ojectif : - d’actualiser les plans des réseaux existant par un levé exhaustif des réseaux eaux usées et eaux pluviales de la commune avec une classe de précision A, - d’établir un diagnostic des dysfonctionnements des ouvrages existants et d’analyser leur impact sur les milieux récepteurs - délaborer un programme pluriannuel d’investissement hiérarchisé visant à résorber les dysfonctionnements actuels et acompagner l’évolution prévisible de l’urbanisation - d’actualiser le zonage d’assainissement et d’élaborer un zonage eaux pluviales.
Mesures d’infiltration au double-anneau, sur bassins de rétention-infiltration des bassins pluviaux autoroutiers sur l’Autoroute A54
Afin de vérifier le bon fonctionnement de bassins pluviaux autoroutiers en rétention infiltration, ASF a demandé à Cereg de mesurer l’infiltration des effluents. Cereg a mis en œuvre des essais au double anneau afin de vérifier que les bassins existants étaient encore fonctionnels et que ces derniers n’étaient pas colmatés après une période de 20 ans d’exploitation. Cette mission répond à une exigence règlementaire en vue de statuer sur la conformité des équipements et d’orienter les travaux de réhabilitation prioritaires.
ZAC du TUCARD à Saint-Orens de Gameville : maîtrise d’œuvre des ouvrages de gestion des eaux pluviales : 7 bassins de rétention et des réseaux pluviaux associés
Le projet de ZAC du TUCARD à Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne) totalise une superficie de 36 hectares s’inscrivant sur un bassin versant de la commune de Saint Orens de Gameville particulièrement sensible aux inondations. Aussi, la commune a souhaité la mise en œuvre d’une gestion maîtrisée des eaux pluviales afin non seulement d’éviter toute agravation générée par l’imperméabilisation des sols mais de permettre une amélioration de la situation actuelle par la régulation des apports de bassins versants extérieurs au périmètre de la ZAC. Ces principes de gestion des eaux pluviales, sanctionnés par une autorisation au titre de la loi sur l’eau se traduisent par la mise en œuvre d’un ensemble d’ouvrages de rétention totalisant 9  000 m3 utiles composé de bassins à ciel ouvert secs ou en eau.
Etanchéité en partie basse du casier 1 – ISND Malespine
La SEMAG gère sur son site de Malespine une Installation de Stockage de déchets Non Dangereux (ISND). Un système de récupération et de prétraitements des lixiviats a été mis en place. Les lixiviats sont traités par aération dans un bassin de 800 m3, afin de faciliter leur traitement final en station d’épuration. Des contrôles de la composition de ces lixiviats sont réalisés régulièrement. Des puits témoins sont installés en périphérie du site afin de permettre un contrôle des nappes phréatiques. Des prélèvements sont effectués dans les puits situés en aval de l’ISND trimestriellement et leur analyse est transmise à l’Inspection des Installations Classées. Une étude hydrogéologique demandée par la DREAL pour suivre des nappes souterraines a mis en évidence sur la partie basse du casier 1, une corrélation entre la pluviométrie et le niveau des lixiviats mesurés dans les puits. La DREAL a donc demandé à la SEMAG de procéder à la mise en place d’une étanchéité dans la partie qui correspond au bassin de rétention et aux descentes d’eaux pluviales. La SEMAG a confié cette mission au CEREG.
Aménagement pluvial du Quartier de Cubières à Roquemaure (30)
La commune de ROQUEMAURE est souvent confrontée aux problèmes d’inondations en raison de sa position géographique par rapport aux bassins versants et d’une topographie défavorable à un écoulement suffisant des eaux de ruissellement. La hauteur d’eau lors des épisodes pluvieux peut atteindre plusieurs dizaines de centimètres dans certains quartiers. Ainsi, le quartier « Les Cubières » situé au Sud du centre-ville de ROQUEMAURE et très urbanisé, est sujet à une montée importante des eaux lors des inondations (jusqu’à 0,80 m) et connaît des difficultés pour évacuer ces eaux en raison d’un réseau d’évacuation des eaux de ruissellement inefficace. La commune de Roquemaure a donc confié une mission complète de maîtrise d’œuvre à Cereg pour la création d’un station de pompage des eaux pluviales de 1,5 m3/s et d’un réseau d’évacuation des eaux. Les travaux ont été exécutés en présence de la nappe d’accompagnement du Fleuve Rhône, ce qui a impliqué des moyens de rabattement importants et une organisation optimale du chantier.
Aménagement des stations de pompage des eaux pluviales
La commune de Codolet se situe dans un secteur fortement exposé aux inondations. En conséquence, elle est protégée par des digues. Par temps de pluie, les eaux de ruissellement sont évacuées vers la Lône du Rhône grâce à deux stations de pompage. Suite à la réalisation d’un diagnostic du réseau des eaux pluviales et l’élaboration d’un schéma d’assainissement pluvial, la commune de Codolet a décidé d’engager des travaux de réhabilitation et d’agrandissement de 2 stations de pompages des eaux pluviales. La commune de Codolet a confié cette mission à CEREG.